https://la-chatterie-dades.com/https://la-chatterie-dades.com/ https://la-chatterie-dades.com/

La Chatterie impérial du Sphynx 

Petit élevage familial Agréé.


Description du Sphynx 

L’absence de pelage est due à une mutation génétique

spontanée. 

La race n’a subit aucune manipulation quelconque*.


Description 


Cette race est dite «nue» mais la peau peut être recouverte d’un très court et très fin duvet, 

qui est à peine visible et perceptible au toucher.

Sa peau est d'une grande douceur, avec une texture 

qui rappelle le velours d'une peau de pêche.

Cette peau est chaude au toucher, très douce et

on ne se lasse pas de la caresser.



Caractère


C'est une race hors du commun par son caractère.

Il est très affectueux et qualifié de chat "pot-de-colle".

Il est à la fois chien-chat mais se comporte comme un bébé.

Il a besoin de toute votre attention et de vos bras.

Il vient comme un chien quand on l’appelle,

il se loge dans votre cou ou dans votre pull,

 pour ne plus en bouger.

C'est un vrai petit sot, ils sont vifs, actifs et espiègles, doux, câlins et d'une santé de fer.

Le Sphynx est aussi considéré comme le plus intelligent des chats !

.


Les origines du sphynx* 

On a trouvé des gravures pré-colombiennes où figurent des chats nus ; d’autres furent décrit en 1830 dans l’Histoire naturelle des mammifères du Paraguay de J. R. Rengger, alors qu’au début du XXe siècle, quelques articles de presse rapportaient que les chats nus mexicains étaient en voie d’extinction.


Dès 1936, on enregistra aux États-Unis la naissance de chats nus ainsi qu’en France quelques années plus tard. Mais ce n’est qu’en 1966*, toujours en Amérique du Nord, qu’on essaya de les élever, avec très peu de succès.


Le Hollandais Hugo Hernandez recueillit quelques individus porteurs du gêne américain, travailla longuement sur ce gêne et présenta ses chats en 1973 ; mais ce n’est que dix ans plus tard que, dans une exposition parisienne, le chat Sphynx suscita un grand intérêt.

 

Il faut rappeler que ce chat est le fruit d’une mutation génétique naturelle, que les éleveurs se sont bornés à fixer, sans recourir à aucune manipulation.

C'est en 1966* au Canada qu'une chatte de gouttière donna naissance à une portée de chatons nus. 

Deux chattes furent ramenées aux Pays-Bas par le Docteur Hugo Hernandez, où elles furent croisées avec des Devon rex.

 

Une portée entière est importée en France en 1983 par l'éleveur français Patrick Challain qui les présenta un an plus tard à l'exposition féline de Baltard. 


En 1985, deux autres chats sont importés des Pays-Bas vers la France par Aline et Philippe Noël, de leur union naquit Aménophis Clone. 


Ce chat servit de base pour le premier standard de la race. 


Selon le Livre officiel des origines félines (LOOF), le Sphynx peut donc être considéré comme d'origine française.